DCC
Accueil > Qui sommes nous ? > Nos missions

Nos missions

Les DSRC

En France, chaque région est couverte par un Dispositif Spécifique Régional du Cancer (DSRC) (anciennement réseaux régionaux de cancérologie) placé sous la tutelle nationale de l’Institut National du Cancer (INCa) et la tutelle régionale de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Depuis leur mise en place sous l’impulsion du deuxième Plan cancer (2014-2019), les DSRC ont joué un rôle majeur pour accompagner les professionnels, les établissements de santé autorisés au traitement du cancer et les ARS dans une démarche de coordination, au service du parcours des patients et de l’amélioration de la qualité des pratiques et des organisations en cancérologie.

Onco-Occitanie

L’association Onco-Occitanie est le Dispositif Spécifique Régional du Cancer pour la région Occitanie. Il est né en 2018 de la fusion des réseaux régionaux de cancérologie Oncomip (ex Midi-Pyrénées) et OncoLR (ex Languedoc-Roussillon). Onco-Occitanie bénéficie des actions des 2 ex-réseaux en place depuis près de 20 ans. Sa vocation est d’harmoniser progressivement les actions initiées par les deux anciens réseaux sur leur territoire tout en respectant les particularités de chacun, conformément au projet associatif mis en place dans le cadre de la fusion.

Statuts de l’association

4 axes d’interventions

Les nouvelles missions des Dispositif Spécifique Régional du Cancer (DSRC) (anciennement réseaux régionaux de cancérologie), publiées via l’instruction n° DGOS/R3/INCA/2019/248 du 02 décembre 2019 relative à l’évolution des missions des réseaux régionaux de cancérologie, portent sur 4 grands axes :

    • Renforcer la lisibilité de l’organisation de l’offre de soins en cancérologie,

    • Participer à la coordination des différents acteurs de soins en cancérologie,

    • Renforcer le rôle des DSRC dans les champs de la cancérologie du sujet âgé et de la cancérologie pédiatrique,

    • Renforcer les interfaces avec d’autres structures de cancérologie,

    • Déployer et en suivant l’utilisation et l’évolution du Dossier communicant en cancérologie.

    • Apporter un appui méthodologique des ARS,

    • Participer à des évaluations sur la qualité des soins,

    • Diffuser les référentiels nationaux et veillant à leur implémentation par tous ses membres et ses partenaires sur le territoire régional.

    • Facilitant l’inclusion des patients dans les essais cliniques,
    • Accompagnant l’accès aux organisations et traitements innovants.